RÉSEAU > Cloud Monitoring > Point de contrôle : création et gestion > Protocoles et services disponibles

3.1.1 Protocoles et services disponibles

En fonction du type de solution souscrite, vous pouvez activer plusieurs points de contrôle. Chaque contrôle activé est lié à un protocole/service qui a une fonction spécifique.

Vous trouverez ci-dessous une liste détaillée des protocoles / services actuellement disponibles ainsi que les paramètres requis pour lancer une activité de monitoring.
 
Pour chaque protocole ou service, nous fournissons des exemples de configuration afin de vous aider à définir correctement les champs des paramètres requis. Ces exemples ont donc pour unique but d'illustrer ce tutoriel.
 
En mettant en place un point de contrôle DNS, vous pouvez vérifier le bon fonctionnement d'un serveur DNS ainsi que la résolution correcte d'un nom d'hôte. Ainsi, après saisie de l'adresse IP et du domaine, vous pourez effectuer des requêtes auprès du serveur DNS et vérifier que celui-ci gère correctement toute demande de résolution liée au domaine spécifié.

Exemple :
Adresse IP / Hôte : 62.149.128.3
Domaine / IP : dns.nomdedomaine.ext
Cette vérification vous permet de tester l'accessibilité d'une machine distante. Grâce au système de régions, vous pouvez en plus vérifier l'accessibilité de vos serveurs depuis des pays particuliers.

Exemple :
Domaine / IP : nomdedomaine.ext
Cette fonction vous permet de surveiller le bon fonctionnement des serveurs Web. Vous devez y saisir une URL et un port (fixé par défaut sur 80). De plus vous pouvez demander à transférer des identifiants (dans le cade d'une authentification basique) ou effectuer une requête POST accompagnée d'un message qui peut être reçu ou non.

Exemple :
Domaine / IP : nomdedomaine.ext/nompage.ext
Port : 80
Champs complémentaire
Utisateur : username
Mot de passe : password
String envoyé : name=abc&surname=xyz
String réception / String pour non réception : eventualetestopresentenellapagina
Cette fonction vous permet de surveiller le bon fonctionnement des serveurs Web. Vous devez y saisir une URL et un port (fixé par défaut sur 443). De plus vous pouvez demander à transférer des identifiants (dans le cade d'une authentification basique) ou effectuer une requête POST accompagnée d'un message qui peut être reçu ou non.

Exemple :
Domaine / IP : nomdedomaine.ext/nompage.ext
Port : 443
Champs complémentaire
Utisateur : username
Mot de passe : password
String envoyé : name=abc&surname=xyz
String réception / String pour non réception : eventualetestopresentenellapagina
Cette fonction vous permet de vérifier que le service FTP associé à un espace d'hébergement fonctionne correctement. Vous devez définir le domaine ou l'adresse IP ainsi que le port de connexion (par défaut fixé sur 21). En communicant des identifiants, vous pourrez aussi valider le bon accès à un espace FTP.

Exemple :
Domaine / IP : ftp.nomdedomaine.ext
Port : 21
Champs complémentaire
Utisateur : username
Mot de passe : password
Cette fonction est utilisée afin de vérifier si le service IMAP fonctionne correctement. Vous aurez à saisir l'adresse IP ou le domaine ainsi que le port (par défaut fixé sur 993 avec l'option SSL/TLS activée ou 143 dans le cas contraire).
Le point de contrôle effectuera une requête auprès de l'adresse IP afin de vérifier si le service existe et répond. Il est tout à fait possible de sélectionner un protocole avec encriptage via la sélection de l'option SSL/TLS.

Exemple :
Adresse IP / Hôte : imap.nomdedomaine.ext
Port : 993
[v] SSL/TLS
Cette fonction est utilisée afin de vérifier si le service POP3 fonctionne correctement. Vous aurez à saisir l'adresse IP ou le domaine ainsi que le port(par défaut fixé sur 995 avec l'option SSL/TLS activée ou 110 dans le cas contraire).
Le point de contrôle effectuera une requête auprès de l'adresse IP afin de vérifier si le service existe et répond. Il est tout à fait possible de sélectionner un protocole avec encriptage via la sélection de l'option SSL/TLS.

Exemple :
Adresse IP / Hôte : pop3.nomdedomaine.ext
Port : 995
[v] SSL/TLS
Cette fonction est utilisée afin de vérifier si le service SMTP fonctionne correctement. Vous aurez à saisir l'adresse IP ou le domaine ainsi que le port(par défaut fixé sur 465 avec l'option SSL/TLS activée ou 25 dans le cas contraire).
Le point de contrôle effectuera une requête auprès de l'adresse IP afin de vérifier si le service existe et répond. Il est tout à fait possible de sélectionner un protocole avec encriptage via la sélection de l'option SSL/TLS.

Exemple :
Adresse IP / Hôte : smtp.nomdedomaine.ext
Port : 465
[v] SSL/TLS
Cette fonction est utilisée afin de vérifier si le service TCP fonctionne correctement. Vous aurez à saisir l'adresse IP ainsi que le port. Il est possible d'envoyer de manière distante une string, une chaîne de caractère, ainsi que de paramétrer la réception ou non d'une autre string de validation attendue en réponse par le point de contrôle.

Exemple :
IP : 62.136.168.3
Port : xx
String envoyé : sendstring
String réception / String pour non réception : messagedisplayedonpage
Ce contrôle vous permet de vous assurer que le certificat n'est pas arrivé à expiration. Vous devez saisir l'adresse IP, le port (par défaut 443) et le nombre de jour avant l'expiration du certificat. Le service effectuera un contrôle basé sur la planification fixée lors de la création du point de contrôle et enverra une notification lorsque la date d'alerte en fin de validité sera atteinte.

Exemple :
Adresse IP : 32.148.128.35
Port : 443
Nombre de jours avant expiration : 7
Ce contrôle permet de vérifier le bon fonctionnement d'une base de données MySQL. Vous aurez à saisir l'adresse IP ou hôte, le port (par défaut 1433), les identifiants permettant l'accès à la base ainsi que le nom de celle-ci. En complément, vous pouvez aussi spécifier le nom d'une table présente dans la base de données.
Le point de contrôle effectuera une requête afin de vérifier le fonctionnement correct du service. Si l'option a été paramétrée, une autre requête se fera au sein de la table renseignée ( select count(*) from tablename ).

Exemple :
Adresse IP / Hôte : 45.124.171.45
Port : 3306
Utisateur : username
Mot de passe : password
Base de données : nomdatabase
Champs complémentaire
Table : tablename
Ce point de vérification est utilisé pour s'assurer du fonctionnement d'une base de données Microsoft SQL. Vous aurez à saisir l'IP/hôte, le port (fixé par défaut à 1433), les identifiants d'accès et le nom de la base de données ciblée. Rien ne vous empêche de spécifier une table de la base. Une fois correctement configuré, le point de contrôle effectuera une requête auprès du serveur SQL afin de voir si le service fonctionne correctement. Si la cible est une table, une requête de type ( select count(*) from tablename ) sera exécutée.

Exemple :
Adresse IP / Hôte : 54.130.154.21
Port : 1433
Utisateur : username
Mot de passe : password
Base de données : nomdatabase
Champs complémentaire
Table : tablename
Ce contrôle permet de vérifier le bon fonctionnement d'une base de données Oracle. Vous aurez à saisir l'adresse IP ou hôte, le port (par défaut 7777), les identifiants permettant l'accès à la base ainsi que le nom de celle-ci. En complément, vous pouvez aussi spécifier le nom d'une table présente dans la base de données.
Le point de contrôle effectuera une requête afin de vérifier le fonctionnement correct du service. Si l'option a été paramétrée, une autre requête se fera au sein de la table renseignée ( select count(*) from tablename ).

Exemple :
Adresse IP / Hôte : 55.120.154.80
Port : 7777
Utisateur : username
Mot de passe : password
Base de données : nomdatabase
Champs complémentaire
Table : tablename
Ce contrôle permet de vérifier le bon fonctionnement d'une base de données PostgreSQL. Vous aurez à saisir l'adresse IP ou hôte, le port (par défaut 5432), les identifiants permettant l'accès à la base ainsi que le nom de celle-ci. En complément, vous pouvez aussi spécifier le nom d'une table présente dans la base de données.
Le point de contrôle effectuera une requête afin de vérifier le fonctionnement correct du service. Si l'option a été paramétrée, une autre requête se fera au sein de la table renseignée ( select count(*) from tablename ).

Exemple :
Adresse IP / Hôte : 55.120.154.80
Port : 5432
Utisateur : username
Mot de passe : password
Base de données : nomdatabase
Champs complémentaire
Table : tablename
Cette fonction est utilisée afin de vérifier si le service SSH fonctionne correctement. Vous aurez à saisir l'adresse IP ou l'hôte, le port(par défaut fixé sur 22) ainsi que les identifiants nécessaires à établir la connexion sécurisée distante. Il est possible de définir une chaîne de réception / non-réception qui pourra être attendue du côté du point de contrôle.

Exemple :
Adresse IP / Hôte : 62.149.128.3
Port : 22
Utisateur : user
Mot de passe : password
String envoyé : pwd
Champs complémentaire
String réception / String pour non réception : messagereceived
Cette fonction est utilisée afin de vérifier si le service Telnet fonctionne correctement. Vous aurez à saisir l'adresse IP ou l'hôte, le port(par défaut fixé sur 23) ainsi que le message que le service de monitoring s'attendra à recevoir. Il est possible de définir un string d'émission et un autre escompté à la réception / non-réception dans un second temps.

Exemple :
Adresse IP : 62.149.128.31
Port : 23
Expected : login:
Champs complémentaire
String envoyé : admin
String réception / String pour non réception : password: