Support commercial par téléphone +33 0810 710 300 (choix 1)
 Support technique par téléphone +33 0810 710 300 (choix 2)
 
Cloud Server > 3 - Créer et configurer votre serveur Cloud > Repartitionnement et reformatage d'un disque dur préalablement étendu sur Linux Debian

3.09.3 Repartitionnement et reformatage d'un disque dur préalablement étendu sur Linux Debian Cloud Server Pro service guide

A l'exception du premier disque fourni à l'installation du serveur, tous les disques additionnels (HD1, HD2, HD3) sont fournis au format RAW. Il est donc nécessaire de partitionner et formater tout nouvel espace RAW afin qu'il puisse être utilisé par le système d'exploitation.

Disk /dev/sdb: 21.4 GB, 21474836480 bytes
255 heads, 63 sectors/track, 2610 cylinders
Units = cylinders of 16065 * 512 = 8225280 bytes
Disk identifier: 0x00000000

   Device Boot      Start         End      Blocks   Id  System
/dev/sdb1               1        2610    20964793+  82  Linux swap / Solaris
/dev/sdb2            2611        3916    10490445   83  Linux

  1. Accédez au serveur Cloud via SSH ou via l'applet Java.
  2. Une fois connecté, saisissez en ligne de commande fdisk -l et pressez Entrée.
  3. Tous obtiendrez une liste d'information sur les disques installés et leurs partitions.
  4. Identifiez le disque sur lequel de l'espace a été ajouté et vérifiez le nombre de partitions présentes.
  5. Exécutez l'utilitaire CFdisk en déclarant le disque devant être partitionné à l'aide de la commande cfdisk /dev/sdb et en validant avec Entrée (dans cette exemple, le disque que nous voulons partitionner est dev/sdb/).
  6. 6. Une nouvelle interface apparaîtra avec le descriptif technique du disque. Sous les informations relatives à la partition principale vous retrouverez la mention de l'espace nouvellement ajouté. A l'aide des flèches de direction, sélectionnez la ligne de l'espace disque ajouté puis rendez-vous sur l'option [New] et validez avec Entrée. Il vous sera proposé 2 options [Primary] et [Logical] Pour l'exemple nous sélectionnerons [Primary] pour la nouvelle partition puis validons.

    Il vous sera demandé de définir la taille de la partition (si la valeur suggérée par défaut n'est pas modifiée, la partition se verra attribuer l'ensemble de l'espace non-alloué disponible) et de valider votre choix. La nouvelle partition sera créée et listée dans la page principale de l'interface sous le nom sdb2 dans le cadre de notre exemple.
  7. A cette étape, sélectionnez l'option [Type] à l'aide des flèches de direction pour choisir le type de système de fichiers à associer à la nouvelle partition. Validez votre choix parmi la liste des systèmes de fichiers proposés en saisissant sa référence et confirmez avec la touche Entrée. La page principale sera rafraîchie et indiquera la valeur du type de système de fichiers choisi.
  8. En sélectionnant depuis l'écran principal [Write] vous pourrez formater la partition créée. Il vous sera demandé de valider pour lancer la procédure. Une fois l'opération terminée vous serez redirigé vers l'écran principal.
  9. Pour quitter l'utilitaire, sélectionnez [quit] puis avec la commande fdisk -l vérifiez que vous voyez bien la partition créée dans la liste des disques.
 Les opérations décrites ont un caractère exclusivement exemplaire: l'usage impropre ou sans soin et compétence, peuvent causer la perte partielle et / ou totale de données, et dans certains cas peuvent perturber le bon fonctionnement de la machine virtuelle. L'utilisation de ce guide sans avoir les compétences appropriées ne est pas recommandé. Aruba SpA ne accepte aucune responsabilité pour tout problème ou dommages causés par l'utilisation de ces guides.